Gouvernance de données, l’aboutissement d’un long travail foncier pour récolter les fruits de la transformation data-Driven

Après avoir parcouru les exigences et le formidable potentiel concernant « l’installation » d’une roadmap Data-Driven au sein de l’entreprise, il est temps d’évoquer l’un des principaux bénéfices de ce changement matriciel de culture.

 

En effet, parmi les grands enjeux d’une entreprise ayant souhaité une organisation Data-Driven, il est important de comprendre les avantages concrets et le fonctionnement de la gouvernance de données, à savoir, sa culture, ses changements organisationnels, et les habitudes en interne qui en découlent.

 

 

 

 

« Une entreprise data-Driven a surtout conscience de la valeur de son patrimoine data et des pépites au sein de son capital. Elle va mettre en place une gouvernance pour les mettre en qualité, les gérer et créer un maximum de valeur pour les clients ou l’entreprise. »

Manon VIGOUREUX, Experte en Data Management et chef de projet data chez EDF Commerce

 

 

Qu’est-ce que la gouvernance de la donnée ?

Gartner décrit la gouvernance des données comme « la spécification des droits de décision et le cadre de responsabilité permettant d’assurer un comportement approprié en matière d’évaluation, de création, de consommation et de contrôle des données et des analyses ».

 

Avant d’aller plus loin, nous souhaitons compléter cette définition, en explicitant certains concepts clés, notamment :

  • Un programme de gouvernance des données couvre les facteurs techniques, commerciaux, opérationnels et organisationnels nécessaires pour que l’entreprise dispose de données de haute qualité. Les propriétaires de données, les gestionnaires de données et les autres parties prenantes doivent collaborer pour élaborer une stratégie de gouvernance des données robuste et une politique claire décrivant toutes les procédures, méthodes et technologies à utiliser tout au long du cycle de vie des données.

 

  • Le Service de gouvernance des données est l’équipe stratégique chargée d’en mesurer le succès et de recueillir les indicateurs associés. Le Data Gouvernance Institute définit le Service de gouvernance des données comme « une entité organisationnelle centralisée chargée de faciliter et de coordonner les efforts de gouvernance et/ou de gestion des données dans une organisation. Il appuie un groupe décisionnel, par exemple un groupe de gestion des données. »

 

  • La gestion des données est un concept opérationnel axé sur la mise en œuvre et la coordination des politiques et des procédures. Les gestionnaires de données assurent la gestion des ressources de données essentielles, en prenant notamment les décisions relatives aux données, en formulant des recommandations et en élaborant des politiques.

 

  • La qualité des données est l’un des objectifs principaux de la gouvernance des données. Celle-ci comprend l’exactitude des données, leur intégrité, leur accessibilité, leur cohérence, leur exhaustivité, leur fiabilité et leur actualité (leur âge).

 

  • La gestion des données de référence (Master Data Management)est une discipline servant à définir et à gérer les données de référence, c’est-à-dire les données essentielles aux opérations commerciales et aux analyses.

 

 

 

Pourquoi mettre en œuvre une gouvernance de la donnée ?

Les initiatives de gouvernance des données sont souvent motivées par la nécessité de se conformer aux politiques internes, aux réglementations (telles que SOX, le RGPD et HIPAA), aux cadres (tels que COBIT 5) ou aux normes (telles que ISO/CEI 38500). Mais les avantages qu’il y a à établir des règles et des procédures claires pour les activités relatives aux données dépassent la simple conformité. Il existe cependant d’autres avantages courants d’un programme de bonne gouvernance des données :

 

  • Une sécurité renforcée, obtenue par la localisation des données critiques, l’identification des propriétaires et des utilisateurs des données, l’évaluation et la correction des risques relatifs aux données critiques

 

  • Une meilleure qualité des données, permettant de prendre de meilleures décisions pour l’entreprise

 

  • Une plus grande efficacité opérationnelle, grâce à des processus et des procédures permettant une gestion plus rapide et plus simple des données

 

  • Une réduction des coûts de gestion et de stockage des données

 

  • Une diminution du nombre d’infractions à la sécurité, grâce à une meilleure formation sur la gestion des ressources de données

 

 

 

 

« On ne fait jamais de la data pour de la data. Il faut toujours mettre le patrimoine data au service de la valeur donc dans le cadre d’un cas d’usage. On met toujours la data au service du Business. »

Manon VIGOUREUX, Experte en Data Management et chef de projet data chez EDF Commerce

 

 

 

Quelles sont les étapes clés de la mise en œuvre d’une gouvernance de la donnée ?

Les initiatives de gouvernance des données peuvent être très complexes et coûteuses à mettre en œuvre. Voici les étapes à suivre et les aspects qui nécessitent une attention particulière.

 

1- Préparez une charte des valeurs et une feuille de route

Votre programme de gouvernance des données commence par une évaluation initiale de l’état actuel de la gestion des données, des rôles et des responsabilités, ainsi que des problèmes relatifs aux données. Cette évaluation vous permettra de définir vos objectifs et d’élaborer une feuille de route identifiant les domaines à améliorer, ainsi qu’un plan pour obtenir des résultats.

Gardez à l’esprit que les grands changements organisationnels suscitent souvent de la résistance. Aussi, développez des bases solides et présentez une vue complète des initiatives nécessaires, tant du côté commercial que du côté technique.

Veillez également à anticiper les questions et les préoccupations, notamment les indicateurs qui seront utilisés pour évaluer le succès du programme.

 

2- Identifiez et impliquez les bonnes personnes

Il est temps à présent de présenter vos idées aux bonnes personnes. Pour les trouver, réfléchissez aux rôles et aux responsabilités. Par exemple, votre programme de gouvernance des données aura besoin d’un responsable ayant un pouvoir décisionnel et d’une personne chargée de définir les normes de qualité des données.

 

3- Développez une politique de gouvernance des données

Une politique de gouvernance des données définit les principes directeurs de la gouvernance des données de l’organisation.

Elle couvre souvent les aspects suivants :

  • La portée, le but et la structure du programme de gouvernance des données
  • Les définitions des rôles chargés de créer et d’utiliser les divers ensembles d’informations
  • Les règles visant à assurer la conformité aux lois, aux réglementations et aux normes en vigueur
  • Les règles et les principes de propriété, d’accès, de protection, de classification, d’utilisation, de stockage et de suppression des données
  • Les exigences relatives aux audits de qualité des données, y compris les paramètres d’évaluation de succès
  • Les relations avec les autres politiques, telles que la politique de conservation des données ou la politique de protection de la vie privée
  • Les autres documents de référence

 

4- Mettez en œuvre la politique

Mettre en œuvre une politique de gouvernance des données peut prendre des mois, il est donc judicieux de commencer par les processus les plus importants. Pour établir un ordre de priorité, prenez en compte des facteurs tels que les exigences réglementaires, l’incidence sur les initiatives commerciales et les priorités opérationnelles.

 

5- Évaluez continuellement les progrès

La gouvernance des données n’est pas un projet ponctuel mais un processus continu. Au fur et à mesure que les politiques internes, les réglementations gouvernementales et les exigences opérationnelles évoluent, votre programme de gouvernance des données doit s’adapter. Vérifiez régulièrement que vos processus et vos technologies continuent de soutenir les objectifs du programme, et apportez les ajustements nécessaires.

 

 

 

 

« Beaucoup d’entreprises peuvent obtenir une analyse de leurs données, mais ne pas savoir dans le même temps comment cela fonctionne et comment faire en sorte que les données soient actionnables. Je conseille au contraire de piloter ses données de manière éclairée et de comprendre comment on parvient à ces résultats. »

Nicolas BUTEZ, Senior Data Analyst, Invenis

 

 

 

Alors que les capacités de stockage de ces données ne sont plus un problème, les entreprises « ingèrent » des quantités impressionnantes de données. La gouvernance de données est devenue indispensable pour assurer la disponibilité, l’intégrité, la sécurité et la collaboration dans l’utilisation de ces données. Seules la Data Gouvernance et la culture data permettent aux organisations de trouver des informations fiables et pertinentes, en temps voulu et surtout qui leur apportent une vraie valeur, pour prendre de meilleures décisions et orienter la stratégie d’entreprise.

 

Si vous souhaitez intégrer notre TEAM Data chez ITEC, et vivre cette aventure accompagné(e) d’experts et de moyens mis à votre disposition, contactez-nous et construisons ensemble l’offre sur-mesure pour vivre avec nos clients et prospects, le futur du management data-Driven !

 

Romain Faury